Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

www.atdm34.net

Bernard TRUC
Mercredi 03 août 2016 à 10 heures, les Troupes de Marine de l'Hérault se regroupaient à PIGNAN afin de rendre un dernier hommage à notre Ancien et ami Bernard TRUC.   Nous connaissions sa maladie mais son départ brutal fût une surprise.
L'office religieux a été remarquable. La magnifique église du village était pleine. Les prises de parole et les lectures par la nombreuse famille réunie et les proches furent suivies avec beaucoup d'attention.
p8030051
Ancien cadre de haut niveau dans les assurances, Bernard TRUC était un entraîneur, un créateur, un fédérateur et comme l'a souligné le prêtre officiant : "c'était un homme au service des autres...."
p8030048
Le Général PACAUD s'est exprimé au nom des Troupes de Marine et des militaires présents. Proche de Bernard ayant été lieutenant chef de section au feu avec lui en Algérie il a résumé l'impact essentiel de cet intense moment dans la vie de l'intéressé.  Il avait été formé à l'école du Colonel BIGEARD et du Capitaine DE LLAMBY, figures de référence chez les paracolos.  Cet épisode, de plus de 2 ans en tant que militaire, justifiait si besoin la présence de cinq drapeaux : TDM34,  UNP,  DPLV, AC de SAUSSAN et de PIGNAN.
p8030052
L'ATDM34, malgré la dispersion de ses adhérents du fait des vacances et de la saison, était présente avec force.   Le Président, excusé car en opération intérieure (sentinelle), était représenté par le vice-Président, Jean-Yvon FEVRIER,  lui même entouré de sept adhérents  :  Michel BAIN à qui l'on doit l'organisation de la partie TDM,  Jacques BOUTHIER,  Francis CARRIZO,  Louis LARMANDE,  Roger RAYBOIS (porte-drapeau),  Daniel VERIN et, bien entendu, le Général Patrick PACAUD qui avait bien voulu se charger de l'éloge funèbre.
p8030058
La cérémonie religieuse a été suivie d'une sympathique collation au Roucourel,  la merveilleuse demeure familiale du défunt. A l'issue nous avons quitté cette douce ambiance en entonnant l'hymne de l'Infanterie de Marine.
Très touchée madame Martine TRUC nous a chaleureusement remerciés.
JYF

Tournée des stèles du Nord Lévézou
3 juillet 2016
Cimetière des Canabières

20160703 canabieres

Au terme de la “tournée des stèles” des Résistants du Nord Lévézou, nous nous sommes rendus aux Canabières, pour un hommage à Marcel Rivière. Ci dessous le texte qui a été lu à cette occasion :

Nous terminons notre périple en venant saluer Marcel Rivière qui repose en ce cimetière des Canabières. Bien connu de plusieurs d’entre nous, cet homme discret et cultivé a suivi un parcours impressionnant :
Engagé en août 1944 dans les FFI, il a fait ensuite campagne en Algérie, Allemagne et Autriche. En 1947, il s’engage dans la Coloniale et part pour l’Indochine, pays qui l’a profondément marqué et qu’il ne quittera qu’en 1954.
Sa brillante conduite au feu lui vaut d’obtenir 6 citations élogieuses, la Médaille Militaire, et, des années plus tard, d’être fait Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur, Décoré au Péril de sa Vie.
Après des études de philosophie en Suisse, où il rencontre son épouse, il revient en France et exerce le métier de relieur.
Il se retire dans son village natal, là où il terminera sa vie entouré des souvenirs de son épouse, du Vietnam et de la musique classique toujours présente. Il nous a quittés en 2012.

Nicole et Daniel Schira

Cérémonie d’hommage à l’adjudant-chef Guy MEUNIER
Élevé à la distinction de Grand Officier dans l’Ordre National du Mérite

Le 21 juin 2016 à Roquefort sur Soulzon

dsc 0229

« Rendre hommage à l'adjudant-chef Guy Meunier, c'est regarder en face toute une tranche de notre histoire nationale dont nous n'avons pas à rougir, et former le vœu que si nous devions par malheur renouer avec des temps difficiles, il puisse se trouver toujours, en France, des soldats pour en assurer la pérennité, en défendre les ressortissants et les intérêts majeurs où qu'ils soient menacés ou, tout simplement, cette terre héritée de nos aïeux. »

groupel 

En ce 21 juin 2016, grand jour du solstice d’été, notre Ancien a été honoré sur ses terres en présence de sa famille, de ses amis, des anciens combattants de l’ATDM34, des DPLV, de Saint-Affrique, de  Saint Rome de Cernon et de Roquefort par le Général d’Armée (2S) Elrick IRASTORZA venu, entre deux missions, lui rendre hommage.

dsc 0178

Monsieur Bernard SIRGUE, maire de Roquefort, nous a royalement reçus en mettant à notre disposition installations, personnels et moyens. Les Généraux Patrick PACAUD, Jacques RAYMOND (Légion Etrangère) et le LCL François FARGE DMD de l’Aveyron étaient présents.

p6210059

Merci à Michel BAIN qui a remarquablement préparé et organisé cette belle journée ; du covoiturage organisé pour tous ceux qui souhaitaient venir, au règlement du déjeuner!... en passant par l’intervention auprès de la grande Chancellerie, l’élaboration des invitations/programmes, le café offert sur le parking, la précision du dispositif et du programme de la cérémonie, l’intégration de notre "Clairon" Daniel SCHIRA, l’organisation du cocktail et du déjeuner…tout a été parfait !

dsc 0244

Merci à Maïté qui a fait preuve d’un courage exceptionnel dans cette épreuve. Pas rassurée du tout par  ce… "Projet galère" elle a tenu bon ; a su apporter calme et sérénité à  Guy : a communiqué en temps réel les informations pratiques et assuré les liaisons avec le maire, le traiteur, le restaurant… ; Et la décoration florale sur les tables c’est encore elle !

drapeaux roquefort

Merci aux porte-drapeaux, à leur conjoint. Merci à toutes celles et à  tous ceux qui ont œuvré pour que cette journée soit belle, conviviale et complice.

PC 

Bon, il a encore plu aujourd'hui mais l'été arrive :

La chaleur et la sécheresse aggravent les dangers d’incendie en forêt. La moindre négligence ou imprudence peut provoquer des catastrophes.

Ne vous aventurez pas profondément à l’intérieur des forêts qui ne vous sont pas  familières.

Ne campez jamais en forêt sans autorisation de l’O.N.F. ou du propriétaire.

Vos repas en forêt ? Prenez-les froids. Sans réchaud, sans barbecue, sans improviser un grill entre deux cailloux. Une flammèche est si vite envolée.

Ne fume: pas en forêt. Ne jetez jamais de mégot par la vitre d’une voiture.

Ne faites jamais de feu en forêt. Une braise mal éteinte peut être à l’origine d’un grand incendie.

Les fours de grand vent, n’allumer jamais du feu même à l’extérieur des forêts.

Ne créez pas de dépôt d’ordures sauvage. C’est laid et dangereux.

Le feu n’est pas un spectacle. Veuillez laisser la priorité aux véhicules des sapeurs-pompiers et faites en sorte que votre véhicule ne constitue jamais une gêne.

Apprenez à vos enfants que le feu n’est jamais un jeu et qu’il est toujours terriblement dangereux.

"Il faut cent ans pour faire une forêt. Il suffit d’une étincelle pour la détruire”.

Si vous êtes la cause ou témoin d’un feu naissant, donnez immédiatement l’alarme (sapeurs-pompiers, gendarmerie, mairie) pendant que quelqu’un d’autre commence à éteindre l’incendie, soit :

  • en le piétinant,
  • en l’étouffant avec un vêtement, une couverture,
  • en le battant avec une pelle ou des branchages,
  • en l’arrosant avec de l’eau.

Si le feu est important, éloignez-vous perpendiculairement à la direction vers laquelle souffle le vent. Ne vous laissez pas encercler par les flammes.

A l’approche du feu, ne fuyez pas sur les routes où la fumée et les flammes peuvent vous surprendre. Restez dans votre maison, fermez soigneusement toutes les ouvertures.

Si vous trouvez refuge dans une voiture, placez le véhicule au milieu de la route, restez à l’intérieur. Fermez les vitres, les systèmes de ventilation et d’aspiration. Après le passage du feu et dès que possible, prenez la direction opposée à celle du vent.

Si par malchance, vous êtes pris dans l’incendie où toutes vos chances de fuir sont nulles, il est impératif de tout faire pour vous protéger du rayonnement.

Cherchez un abri (grotte, vieille bâtisse, cave), une clairière, un pare-feu. une route large, un point d’eau. Se tapir dans un endroit débroussaillé, un fossé sans herbe, se protéger les mains et le visage avec des vêtements, de la terre.

Le 9ième Régiment d’Infanterie de Marine a mis à l'honneur les Hmong qui ont servi la France en Indochine.

A Cayenne, en Guyane Française, un hommage aux combattants Hmong s’est déroulée le 8 juin 2016; au quartier du 9ième Rima à la Madeleine, à l’occasion de la cérémonie nationale en hommage aux morts pour la France en Indochine.

C'était la deuxième édition, grâce à tous les membres de l'association Guyanaise pour la mémoire des Hmong, à sa présidente Madame Béatrice LAU, au Capitaine Jacques GUERITAUT qui ont tout organisé avec le 9ième RIMA.

DSC 0868

Au cours de la cérémonie, sur la place d'armes du régiment, devant les hautes autorités civiles et militaires, le chef de corps, le Colonel Mathieu FROMAGET a décoré de "l’Etoile Forêt" des Hmong de Guyane, parmi eux, quatre ont combattu aux côtés des français en Indochine et trois représentaient leur père ou leur oncle.

DSC 0886DSC 0878

L’Étoile Forêt est une distinction décernée aux éclaireurs indochinois durant la guerre d’Indochine pour récompenser leur courage et leur combativité, aujourd'hui le 9ième RIMA la remet toujours à ses meilleurs combattants.

Lors de son allocution, monsieur le préfet de Guyane Martin JAEGER a souligné l'importance de l'intégration des Hmong en Guyane Française, tant sur le plan économique, car les Hmong sont agriculteur, que par leur place dans la société locale et Guyanaise.

Le Général Jean Pierre BEAUCHESNE, président de la FACS (Fédération des anciens Combattants résidant hors de France) est venu spécialement de métropole à cette occasion accompagné de monsieur YANG Vang, président de l'association Centre Hmong d'Archives et de Recherche, CHAR pour honorer de leur présence cette cérémonie.

DSC 1003

Pour les Hmongs décorés c'était une grande fierté qu'ils dédient à tous leurs frères d'armes qui avec courage et fidélité se sont sacrifiés pour les valeurs de la nation Française et la liberté.

La population Hmong de Guyane sensible au maintien de ce devoir de mémoire a été près d'une d’une centaine  à s'être déplacée  de leur village de Javouhey, Iracoubo et de Cacao pour témoigner de leur attachement à leurs anciens et à leur Histoire.

Un cocktail agrémenté de spécialités Hmong a clôturé cette cérémonie dans une grande convivialité

 L'article sur France-Guyane

L'article sur Ville de Cayenne

Les photos sur le facebook du 9° RIMa