Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

www.atdm34.net

Informations

Nous ne fêterons réellement Noël que dans la mesure où nous célébrerons en Vérité la Venue du Fils de Dieu.

Nos engagements pour 2017 dépendent de cette manière d’accueillir Celui qui est la source et le fondement de notre identité chrétienne
……………


Voici Noël !
Chaque jour, depuis même avant la fête de la Toussaint, l’on nous parle de « Noël » !
Pour la quasi-totalité des marchands d’illusions et des médias à leurs ordres, le respect des rythmes du temps ne compte plus. Toussaint, Le jour des morts, le 11 novembre…Non ! Déjà, jouets, chocolats, consoles etc.…s’étalent dans les vitrines et sur les rayons, comme si Noël se résumait à une « grande bouffe » et une orgie de cadeaux le plus « in » possible.
Il est vrai que tout cela évite, pour un temps, de parler de la crise morale et financière de notre pays, Noël serait-il devenu aussi, l’un des fusibles de nos politiques ?
L’année 2016 n’a pas été une « bonne année ». Des lois iniques ont été votées,  les barbares islamistes ont frappé sur notre sol.

2017 ne sera pas meilleur, avant l’échéance électorale de mai, des lois iniques seront votées.
La France et sa culture judéo-chrétienne sont en danger de mort !
Charles Péguy disait : « La patrie est la plus haute valeur de l’ordre temporel, valeur incarnée, réalité à la fois charnelle et spirituelle, cette quantité de terre où l’on peut parler une langue, où peuvent régner des mœurs, un esprit, une âme, un culte, c’est une portion de terre où l’âme peut respirer »

La patrie et son histoire sont le fondement de notre vivre ensemble, or notre histoire est mise à mal par les nouveaux programmes de l’éducation nationale, Clovis, Charlemagne, Saint Louis, Sainte Jeanne d’Arc, Napoléon…sont idéologiquement évacués.

Alors pour 2017, je vous invite à être des veilleurs et des ses sentinelles, des lanceurs d’alertes, surtout quand plus de 1500 ans d’histoire sont remis en cause par toute une mouvance pro communautariste qui tente de s’infiltrer dans les fissures de notre pays.

Le 1er juin 1980, le  pape Jean-Paul II, au Bourget, nous interrogeait « France, fille aînée de l’Eglise et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l’homme, aux promesses de ton baptême ?...Es-tu fidèle à l’Alliance avec la Sagesse Eternelle ? »

De la crèche rayonne un immense soleil de justice et de paix, dans la représentation de la nativité par Chagall qui est en haut de page, l’enfant Jésus regarde déjà vers la croix. Cet Enfant, Fils de Dieu, devenu adulte pleura sur Jérusalem, puisse les générations qui arrivent ne pas avoir à pleurer sur les murs écroulés de nos cathédrales et la tombe de notre civilisation perdue sur les marchés de la mondialisation et de l’islam.

Christian Chanliau +