Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

Informations

Journal de marche des opérations du 25/06 au 27/06

Mission Canigou 2012

Le tracé

25060645 : Départ de Lunel, Vincent rejoint Lattes où il retrouve Paul, frais et dispo, tous deux prennent la route en direction des Pyrénées. Dans le même temps, Michel quitte saint Bauzille de la sylve pour la même direction.

25060930 : Après un détour à la cave coopérative de Baixas, prononcé « Bachas » pour être compris des autochtones où Vincent et Paul eurent un peu de mal à caser les cartons de vins, non indispensables à l'expédition comme certaines mauvaises langues pourraient le prétendre, la route s'est poursuivie tranquillement tout en évoquant les diverses façon d'assurer le vieillissement du vin en mer.

25061000 : Arrivée à Villefranche de conflans (433m), splendide cité de marbre rose, toujours entourée de son enceinte fortifiée d'origine médiévale et remaniée par Vauban, point de rendez vous de nos aventuriers

25061010 : Michel arrive. L'expédition est complète pour faire : la traversée d'Est en Ouest du massif du Canigou.

Pour ce faire, déposer une voiture au refuge de Mariailles, point d'arrivée à 1719 m. Les 1285 m de dénivelée ne sont rien pour les voitures qui, en convoi, traversent Vernet les bains, Casteil, le col de Jou (1125m) pour arriver après une très longue piste bien dégradée au parking près du refuge.

25061100 : Transfert des sacs et des équipements de Paul et Vincent dans la voiture de Michel et abandon du vin en vieillissement accéléré terrestre dans le coffre de la voiture de Paul, sera-t il là au retour ????

25061110 : Redescente de la piste par le chemin inverse,

25061200 : Arrêt au bistrot « le Cortal », à Vernet les bains, bonne table, vue agréable, personnel sympathique. Traversée de Prades, Vinça (199 m), Fenestret, Valmanya, arrivée Batère (1500 m). Repérage du dortoir de neuf personnes avec lits superposés (30cm entre les lits), Michel, Paul et Vincent choisissent les hauts, choix stratégique pour éviter les concentrations de CO2 ou autres ... dans les bas.

Puig de l'Estelle

22061600 : Invitation de Michel en tant que vénérable des sommets à une petite reconnaissance du départ, le Puig de l'Estelle, le puig Saint Pierre et ses anciennes mines de fer, après avoir testé différentes variantes d'itinéraires sur le Pla de la pelote, retour au col de la Cirère (1731 m) prévu pour le lendemain matin.

22061800 : Retour au refuge qui s'est bien rempli pendant les deux heures de reconnaissance. De nombreux randonneurs vaquent à leurs occupations ménagères : lessive, entretien de l'équipement, préparation du repas, une délicieuse odeur de cèpes flotte ...mais ce n'est pas au menu du refuge. Point de tels efforts pour notre équipe de l'ATDM34, qui attaque directement le bar et savoure quelques panachés bien frais tout en devisant sur les efforts à venir, interrompue parfois par le claquement des bambous de la terrasse.

22061900 Repas ; l'équipe prend le bout d'une grande tablée près d'une équipe de Lorrains en randonnée organisée, choix excellent qui permet à l'ATDM34 de faire la conversation et de goûter une délicieuse liqueur artisanale de Framboise amenée par un Lorrain. Le menu, particulièrement bien adapté à une épreuve sportive d'endurance comprenait de délicieux haricots à la tomate qui laissaient présager des difficultés respiratoires dans un espace clos et confirmait que le choix des lits du haut était excellent.

22062100 : le trio rejoint le dortoir ; bonne surprise seulement un mangeur de fayots de plus et deux femmes consommatrices de cèpes déjà couchées. En cinq minutes le redoutable quatuor dévoreur de haricots se couche.

22062110 : Extinction des feux, la douce lumière des sorties de secours éclairent intensément la chambrée.

22062345 : Vincent gêné par la lumière n'arrive pas à dormir et rapporte le début du concert, ...non pas du au fayot, mais un ronflement doux, un écho du lit voisin, une montée crescendo, puis un ronflement régulier mais bien tenu par une des dames du bas en pianissimo et enfin l'apothéose avec Michel atteignant les 90 décibels, le vénérable des sommets montrant ainsi sa satisfaction à respirer l'air pur des cimes. De Paul, soi disant ronfleur, pas un petit bruit. Du quatuor point de vents déplacés. Vincent entre lumière et ronflement fait une petite sortie nocturne pour éviter l'utilisation des toilettes communes ce qui lui permet de contempler les étoiles approchées de quelques mètres.

26060500 : Paul se lève. Après une tentative ratée de chute dans la douche pour éviter sans doute de prendre le départ, il s'équipe, sort son sac, prend-ils la fuite après avoir pris conscience de l'effort à faire ?

26060510 : Vincent intrigué par ce réveil matinal va au renseignement, doit-on partir plus tôt ? Non, juste une erreur d'horaire, Paul pensait qu'il était six heures. Vincent retourne au lit, mais ne dort pas, autant se lever, toilettes, douche, c'est vrai qu'elle est casse gueule, le voilà fin prêt et Michel aussi.

26060630 : Dépôt des sacs près de la voiture, prêts pour un solide petit déjeuner

Itinéraire Batères - Cortalets

26060730 : Itinéraire Batère (1533m) - Refuge des Cortalets (2150m), dénivelée positive (1381m), négative (741m) pour en théorie un parcours de 14,5Km. Départ en douceur, le vénérable des sommets ferme la marche, laissant à ses fougueux suppléants l'honneur de lui ouvrir le chemin.

Au loin la crête du Barbet près de notre objectif

Au loin la crête du Barbet près de notre objectif

26060830 : arrivée au col (1731m), descente sur le refuge de l'Estanyol (1479m) où la pause est bienvenue, puis l'abri de Pinatell refait à neuf. Rencontre d'un groupe d'anciens qui y fait demi tour après avoir admiré l'abri. Paul et Vincent reprennent la tête et doublent rapidement le groupe d'anciens en direction du Ras del Prat Cabrèra (1739m) ou ils trouvent un endroit pour déjeuner.

Michel  a pris  la tête du groupe d'anciens

26061200 en se retournant pour faire quelques photos, Vincent constate que Michel a pris la tête du groupe d'anciens jusqu'au sommet ce qui lui a valu la citation suivante : "Au cours du déplacement Batère-Cortalet, dans une vallée écrasée par le soleil, n'a pas hésité à prendre la tête d'une colonne amie pour l'extraire de la fournaise et, par sa volonté et l'exemplarité de son comportement, la conduire victorieusement au Ras del Pra" / Cette citation donne le droit au titre de "Très vénérable des sommets".

26061220 : Pause déjeuné, un jeune couple se badigeonne de crème solaire et prend la direction des Cortalets.

26061300 : Reprise de la trace en direction des Cortalets ; la dénivelée est très forte : plus de 600m ; le jeune couple, perdu et sans carte demande s'il faut prendre le chemin avec la croix rouge et blanche ou la trace blanche et rouge pour aller au Canigou, ils veulent faire l'aller retour. Après quelques explications sur le chemin à suivre et les distances, le couple fait une pause.

26061500 : Pause à la hauteur de l'épave de l'avion (2235m) en vue de l'arrivée au refuge des Cortalets, les jeunes arrivent suivis de près par le très vénérable des sommets. Les jeunes font la pause à notre hauteur et décident de retourner à leur véhicule, ils ont compris que le Canigou c'est haut et loin, le trio de l'ATDM continue jusqu'au refuge (2150m).

26061600 : Accueil odorant de la fosse septique, toute neuve et manifestement pas encore en état.

26061601 : Comme tous les marsouins qui se respectent, inspection immédiate du bar où une charmante jeune femme tchèque sert un délicieux panaché bien frais.

26061630 : Reconnaissance de la chambrée, 10 lits, huit de superposés, réquisitions de ceux près d e la fenêtre. Le refuge est en réfection, cuisine, sanitaire, mais si l'eau de la douche est froide, elle est excellente et tonifiante ; Relaxation sur la terrasse, reconnaissance des abords et tentatives de contact pour joindre la civilisation par téléphone (cela passe uniquement avec orange et la meilleure connexion se fait dans l'escalier au deuxième étage).

26061800 : Retour en terrasse pour attendre l'heure du diner à 19h30

26061900 : Repas organisé avec un plan de table. L'ATDM34 se retrouve avec un couple de toulousain et trois parisiens (dont deux d'origines catalanes), la conversation roule sur les randonnées réalisées, les bons coins, les bons restos, toutes les choses importantes de la vie...

26062100 : Montée en chambrée, trois autres randonneurs, deux hommes et une femme ont rejoint le dortoir.

26062200 : Début de concert, cette fois la grosse caisse est bien présente et Paul fait très fort. Un adepte de la grande vadrouille essaye le sifflet, puis la chansonnette, rien n'y fait. L'altitude a calmé le très vénérable des sommets qui lui n'émet qu'un petit ronronnement de satisfaction.

27060600 : Réveil, toilette, sortie de chambrée, récupération des équipements.

27060630 : Petit déjeuner

Le canigou au départ des Cortalets

Le Canigou

itinéraire cortalets-margiailles.j

27060700 : En route pour le refuge de Mariailles (1718m) via le Canigou (2784m), dénivelée positive 946m, négative 1366m, distance théorique 13,5Km

L'ATDM34 au sommet du Canigou

27060900 : Sommet atteint sans difficulté -pause photo

la cheminée vue du bas

27060930 : Descente par la cheminée/ Ordre de descente Paul, Vincent, Michel. Première descente de Vincent par la cheminée, le sac est jugé lourd pour cette épreuve. Le très vénérable des sommets s'amuse de cette descente.

27061000 : Descente très longue vers le refuge Arago, nous croisons deux groupes importants de bretons et quelques isolées dont une femme qui doit chercher la plage vue la tenue portée.

Paul et Michel en Pause au refuge Arago

27061200 : Arrivée et pause repas au refuge Arago

27061500 : Arrivée à Marriailles, la voiture est toujours là, le vin aussi, ouf!

27061515 : Départ pour Batère, en faisant confiance à l'électronique... le GPS nous indique la route la plus rapide : Perpignan, A9, sortie 43, Amélie les bains, Arles-sur-Tech : 1h13

27061700 : arrivée à Batère en 1h45...faut pas faire confiance à l'électronique !

27061728 : Départ de Batère avec les deux voitures sans GPS, Michel et Vincent en tête, Paul en deuxième, itinéraire via la piste vers Valmanya, Vinca

27061828 : Arrivée à Vinça, on lui a mis 45 minutes au GPS.

27061845 : Vincent passe dans la voiture à Paul, retour sur Lattes et Saint Bauzille de la sylve.

C'est la fin d'une belle aventure qui laisse de merveilleux souvenirs et de nombreuses courbatures au plus jeune, sans doute du à un manque d'entrainement.

Toutes les photos de l'aventure : cliquer ici

Sac à dos de dotation

Le sac à dos de dotation a donné entière satisfaction à son utilisateur, malgré un volume impressionnant et son poids intégrant tout le matériel pour être en autonomie. Il était cependant un peu lourd et encombrant pour la descente de la cheminée.