Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

www.atdm34.net

Informations

Sortie des stagiaires étrangers à Carcassonne le 09/04/2009

ATDM 34 Sortie touristique du 9 avril 09 – Destination : CARCASSONNE
3° RPIMa

sortie carcassonne 09042009
Cliquer sur la photo pour accèder aux photos de la sortie


La caserne LAPERRINE (1724) était quasiment vide, le régiment étant en permission.
En matinée, l’Adc DABERTRAND (H), « conservateur » depuis 11 ans, nous a présenté avec sa compétence et sa foi coutumières, la salle d’honneur qui a impressionnée les officiers stagiaires par ses dimensions et sa richesse... et les « anciens » qui les accompagnaient par son amélioration constante.
Le Chef de Corps, le colonel PERRIN nous a reçus à sa table pour le déjeuner dans un mess normalement fermé. Un parcours « type » de CdC : chef de section, cdt de Cie, chef BOI au 3.
Des propos échangés, je ne retiendrai que les regrets du capitaine allemand de ne pouvoir « exposer » les traditions régimentaires (la période riche en souvenirs et exploits guerriers de la guerre 39/45 étant liée au nazisme) dans son pays ; l’agacement du Ltn libanais devant certains « trophées » ramenés du Pays du cèdre, vus à la salle d’honneur ; l’âge moyen des parachutistes du rang : 8 à 9 ans de service ; le nombre de sauts : 7 ou 8 par an ; le souci du Chef de Corps de veiller à la répartition des officiers par origine dans les compagnies : 2 officiers Cyr direct ou non, chefs de section, 1 officier OAEA, la 4ème section étant commandée par un sous-officier ; une remarque du col PERRIN, après le dernier séjour du 3 en Afghanistan : les moyens aériens demandés pour une opération sont régulièrement fournis par la coalition sans problème mais nous serions plus réactifs si les français disposaient d’hélicoptères de manœuvre en propre.
Dans son interview à son retour d’Afghanistan, le Col ARAGONES, cdt du 8ème RPIMA, était heureux d’avoir repoussé les talibans dans les fonds de vallée. Peut-être que des moyens hélico propres lui auraient permis de détruire quelques bandes accrochées et de récupérer l’armement (ce « peut-être » émane d’un ancien, chef de section en Algérie.).
La visite de la Cité, non encore submergée par les touristes, a occupé l’après-midi : les remparts, le château comtal et l’église St Nazaire ont vivement intéressés les stagiaires. Dans quelques salles du château comtal, riches de sculptures, statues, sarcophages, morceaux de colonnes, l’art moderne (l’art « français » pour le capitaine allemand), a fait son apparition, anachronique et provocatrice, la plus « class » des photos (100cmX80cm) étant celle d’une pierre levée avec, à quelques mètres, vu de dos, un mâle blanc (belles fesses tout de même !), une poubelle verte plastique lui couvrant la tête et une partie du buste.
Le retour s’est effectué par la touristique route minervoise qui coupe et recoupe le canal du midi. Le capitaine géorgien a affirmé que son pays produisait de l’excellent vin et que les vignes, désherbées à la main, étaient plus propres que les nôtres.
L’Adj (TA) ENJALBERT a conduit avec maestria le minibus 9 places, suffisant pour transporter les 5 stagiaires (Cne KATSAGOUNOS, Grèce ; Cne GAPHRINDASHVILI, Géorgie ; Ltn PIATKOWSKI, Allemagne ; Ltn KOUAIK, Liban ; Ltn MAIDAGI, Niger).
Accompagnateurs TDM34 : Jean Yvon FEVRIER, Georges BARTOLI, Michel BAIN.
Un grand merci au 3 et à son chef de corps pour leur accueil.
Un mot d’humour allemand pour terminer, livré par le colonel PERRIN : « les français savent improviser ... mais ils improvisent toujours ! ».
Michel Bain