Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

www.atdm34.net

Informations

Dernière sortie ATDM34 stagiaires étrangers DFCU du 11/05/2010

Dernière sortie ATDM34 stagiaires étrangers DFCU

Sortie SE du 05/11/2010
Le mardi 11 mai 2010 a eu lieu la dernière sortie touristique des stagiaires étrangers du cours des capitaines de l'EI de Montpellier en compagnie d'une délégation de l'ATDM34. Cette journée comme les autres a été formidable d'autant que tous savaient que c'était la dernière.

Elle avait cependant mal débuté : en effet, à 08h05 le responsable, le Col FEVRIER n'avait toujours pas rejoint l'Ecole où attendaient narquois les officiers étrangers et l'équipe ATDM34. Raison : les entrées de la ville de Montpellier étaient condamnées par un flot de voitures inhabituel. Il fallut attendre 8h20 pour que l'intéressé puisse enfin monter dans le bus sous les quolibets taquins de ses camarades et les sourires compatissants des stagiaires.
Afin que l' association soit bien au courant, étaient présents : le Gal PACAUD, le Lcl BAIN, les Adc HUBERSON et BOUTHIER. Le Bgc LEFORT, permanent de l'EI et, en tant que tel, "espion" de cette noble Ecole, avait préféré rester neutre dans cette affaire !

Le programme de la journée a été varié. Halte à Carnon devant la stèle du Maréchal De Lattre en bordure de la plage. Séquence histoire de France, "occupation - libération" par le Lcl BAIN et le Gal PACAUD. Entrée et traversée en bus de La Grande-Motte avec coup d'oeil au port. Arrivée à 10h aux caves de Listel où cette fois, nous étions en avance.... Ceci a permis au soleil d'apparaître enfin. Ainsi, nous avons pu découvrir les divers cépages de ce domaine à bord d'un petit train conduit par une Bretonne de Locminé qui semblait avoir préparé sa visite en accord avec tous les animaux à découvrir sus ce site. Faisans, goélands, huppes, lapins, flamants roses, ragondins qui semblaient surgir sur la piste au top de la guide.... il ne nous a manqué que le lièvre ! même les guêpiers sont apparus dans les derniers cent mètres sur fond de Salins du Midi.

Après le terrain, visite des chais et des foudres de Jarras, film et dégustation du blanc au rouge en passant par le gris de gris et le rosé. Il y avait même un jus de raisin pour ceux qui fuient (à juste titre) l'alcool !

Les bras lourdement chargés de bouteilles il nous a fallu chercher un lieu de bivouac pour nous restaurer. Sur les conseils avisés du Lcl BAIN, nous nous sommes arrêtés à La Grande Motte-est sur une pelouse fraîchement tondue où nous avons dressé un buffet de fortune et une table à 12 couverts. Le contenant étant prêt, le contenu a été découvert : une merveille de menu réalisé par le couple BAIN. Que du bonheur entre les achards, le mouton et les desserts. Merci Madame BAIN...... "ils" n'auront jamais cela à Draguignan !!

Bien que tentés par une sieste coloniale sur le gazon, nous avons poursuivi notre périple vers Aigues-Mortes. Progression et digestion lentes dans les rues déjà pleines de touristes, recueil dans l'église des Sablons et photo tradi au pied de Saint-Louis. Comme on ne voulait pas se quitter, il a été décidé de poursuivre, hors programme, l'escapade vers les Saintes Maries de la Mer en allant jusqu'au bac. A ce niveau, nous avons failli être témoins d'un combat naval avec abordage de trois engins flottants : le bac, le tiki et une grosse vedette touristique bondée. La aussi, tout était calculé et prévu... c'était du cinéma rien que pour nous et nos appareils photos. Il sont forts ces anciens de la colo !

Des mauvaises langues ont soudoyé le Col FEVRIER pour poursuivre jusqu'à... Beaucaire et Tarascon, mais il fallait rentrer. Avant de débarquer, nos chers amis stagiaires étrangers nous ont offert à tous un cadre avec photos souvenir, geste plein de chaleur et apprécié par toute l'équipe des habitués "S.E." (stagiaires étrangers).

Tout a une fin, bon retour à chacun d'entre vous, Libanais, Nigérien, Congolais, Centre Africain et Ukrainien.
Doucement sur la vodka pour ce dernier mais au nom de Dieu : vive la Coloniale.
JYF