Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

www.atdm34.net

Décédés

Les décédés de l'association des Troupes de Marine de l'Hérault (ATDM 34)

Musique "Ballade" avec l'aimable autorisation de Monsieur Daniel TASCA auteur-compositeur

Eloge funèbre du Capitaine Jean LAIGNET

laignet jean

 

Jean LAIGNET, Mon Capitaine, cher Ancien et Camarade, je vous salue avec respect et émotion.

Je salue également votre famille dans le deuil et lui présente nos condoléances. Dans ces moments difficiles, j’assure vos proches du soutien de l’Amicale des Troupes de Marine de l’Hérault. Votre fille, votre gendre, vos deux petits-enfants et cinq arrières petits-enfants.

Une forte délégation de l’ATDM34 avec son drapeau est aujourd’hui présente à Grammont pour vous rendre hommage. Des Amis, des camarades d’amicales et d’associations sont également présents, notamment l’association Rhin et Danube avec son Président et le Drapeau

Vous êtes né le 12 octobre 1920 à Rennes (Ille et Vilaine). Après votre scolarisation, premier emploi à 16 ans comme aide comptable à la succursale Renault de Rennes de 1936 à 1937. Ensuite vous êtes commis auxiliaire du Trésor à la Perception de Rennes de 1937 à 1939.

Engagé volontaire en 1939, vous êtes nommé aspirant de réserve le 15 mai 1940. Artilleur de marine vous débarquez à Dakar le 3 octobre 1941 puis vous continuez vos services en Guinée, ou vous êtes affecté au Groupement d’Artillerie Colonial (23ème Batterie) le 11 décembre 1941. Vous êtes nommé sous-lieutenant à compter du 25 décembre 1943.

Affecté au 26° Groupe Autonome Colonial des FTA (formé le 1/9/1943) de la 9° Division d’Infanterie Coloniale, vous participé au débarquement à l’Ile d’Elbe le 17 juin 1944 puis à Saint-Tropez le 3 septembre 1944.

Vous êtes Chef de section de 40 Bofors, au cours de la campagne de France qui vous conduit jusqu’en Allemagne de septembre 1944 au 8 mai 1945.

Ensuite vous êtes instructeur à Rouffach au sein de la 1° Armée puis instructeur de la promotion Victoire (Première promo d'élèves officiers à Coëtquidan). Vous êtes nommé lieutenant le 25 septembre 1945 et démobilisé le 14 avril 1946.

Vous poursuivez vos services dans la réserve et vous êtes nommé Capitaine de réserve en 1955. Vous êtes rayé des cadres et admis à l’honorariat de son grade le 31/12/1967.

Vous vous mariez en 1947 à Denise Zucco. Vous êtes expatrié au Maroc de 1947 à 1960 comme Directeur des ventes d’une société de construction. De retour en France vous travaillez à la Cie Française de l’Air pulsé de janvier 1961 à 1968, puis à la Cie Adriss de 1969 à 1977. Ensuite à la retraite vous vous installez à Grasse où votre épouse décède en 1986.

En 2004 vous décidez de vous rapprocher de votre fille et vous vous installez à Montpellier dans la résidence Les Jardins du Pré aux Clercs, où vous faites connaissance de Raymonde Icard votre compagne actuelle.

Vous rejoignez alors l’ATDM34.

Aujourd’hui dans cette église de Grammont, je veux vous témoigner notre reconnaissance et rendre hommage au soldat que vous avez été. Vous avez participé il y a plus de 70 ans à la libération de notre Pays.

Vous êtes décoré de la croix du combattant volontaire (agrafe 39-45), de la médaille Rhin et Danube et du mérite colonial.

Jean, vous avez fait honneur à notre Pays à notre Armée et aux Troupes de Marine. Nous nous inclinons devant vous et nous ne vous oublierons pas.

Devant votre famille, vos amis et vos camarades nous vous disons « A Dieu ».

Le mercredi 22 juillet 2015 à Montpellier.
Lieutenant-colonel (er) Christian GUEGAN
Président de l’ATDM34

rul roger

 

Roger RUL, notre Ancien, cher Camarade, je vous salue avec respect et émotion.

Je salue également votre famille dans le deuil et lui présente nos condoléances.

Dans ces moments difficiles, j’assure votre épouse Josette du soutien de l’Amicale des Troupes de Marine de l’Hérault. Nous pensons également à vos enfants Régis, Michel, Thierry et Myriam, à vos petits-enfants Mylène, Manon et Nina, et à vos frères et sœurs.

Vous avez été le porte-drapeau de l’ATDM34 et une forte délégation est aujourd’hui présente à Béziers pour vous rendre hommage. Des Amis et des délégations d’amicales et d’associations sont également présents.

Vous êtes né le 14 février 1928 à Pézenas. Vous vous engagez le 21 juillet 1948 et vous rejoignez Madagascar en juillet 1949. Vous y servez jusqu’en avril 1952 et vous rentrez en métropole avec le grade de Caporal et le certificat technique spécialité auto-char. Vous êtes nommé sergent le 1° juillet 1952 et vous êtes rayé des contrôles en décembre de la même année.

Vous rengagez en septembre 1954 avec le garde de Caporal-chef. Vous repartez à Madagascar en février 1956 et vous repassez Sergent le 1° octobre de la même année. En octobre 1958 retour de Madagascar et vous êtes affecté au 1° RIMa. Avec ce Régiment vous partez en Algérie de février 1959 à janvier 1961.

A votre retour vous réussissez le brevet auto-engin blindé et vous servez successivement à Carcassonne, au Centre mobilisateur de Narbonne puis à Castelnaudary. Vous passez Sergent-chef et vous prenez votre retraite en 1965 à 15 ans de service.

Ensuite vous avez plusieurs emplois dont le plus long  dans un garage en mécanique agricole à Castelnaudary. En 1971 vous devenez convoyeur de fonds à Béziers jusqu'à la retraite.

Au sein de notre Amicale vous vous investissez comme porte-drapeau et vous participez activement aux différentes activités. Vous êtes sympathique, toujours souriant et les plus Anciens gardent de vous le souvenir d’un homme chaleureux.

Le 31 janvier dernier lors de notre assemblée générale je vous ai remis le Mérite colonial en remerciement de votre action au profit des Troupes de Marine.

Aujourd’hui dans cette église Saint-Joseph de Béziers, je veux vous témoigner notre reconnaissance et rendre hommage au soldat que vous avez été. Votre carrière s’est déroulée en métropole, en Allemagne à Madagascar et en Algérie.

Vous êtes titulaire de la croix du combattant, de la croix du combattant volontaire, de la commémorative AFN, de la médaille reconnaissance de la Nation et du mérite colonial.

Roger, vous avez fait honneur à notre Pays à notre Armée et aux Troupes de Marine.

Nous nous inclinons devant vous et nous ne vous oublierons pas.

Devant votre famille, vos amis et vos camarades nous vous disons « A Dieu ».

 

Le lundi 30 mars 2015 à Béziers.
Lieutenant-colonel (er) Christian GUEGAN
Président de l’ATDM34

 

Séjours
Madagascar
EFA
AlgérieUnités
24°RTS (48/49)
RCCC (54/56)
1°RIMa (59/61)
24°RIMa (62)
CM 143 (63/66)

Eloge funèbre du Colonel Jean VILLENAVE

villenave jean

Jean VILLENAVE, Mon Colonel, cher Camarade, je vous salue avec respect et émotion. Je salue également votre famille dans le deuil et lui présente nos condoléances.
Dans ces moments difficiles, j’assure vos filles, Hélène, Agnès et Catherine du soutien de l’Amicale des Troupes de Marine de l’Hérault. Vous en avez été le premier président et une forte délégation est aujourd’hui présente à Pérols pour vous rendre hommage.
Des Amis, des camarades de votre promotion, des délégations de la Gendarmerie, d’amicales et d’associations sont également présents.Vous êtes né le 21 juin 1940 à Biganos.
En novembre 1961, vous effectuez votre service militaire au 25e Régiment d’Artillerie à Thionville.
En 1963, vous rejoignez l’Ecole Militaire de Strasbourg et en 1965, vous intégrez l’Ecole Militaire Interarmes de Saint-Cyr Coëtquidan au sein de la promotion « Cinquantenaire de Verdun ». A l’issue de la formation, vous choisissez les Troupes de marine, option artillerie.
En 1966 vous rejoignez l'Ecole d’Application de l’Artillerie à Châlons-sur-Marne, puis à l'Ecole de spécialisation de l’artillerie antiaérienne de Nîmes.De 1968 à 1970 vous servez comme jeune officier au 11e régiment d’artillerie de marine à Dinan. Au sein de la batterie d'instruction, vous assurez, les fonctions d'entraîneur et de capitaine des équipes de cross, tir et pentathlon militaire du régiment. Durant cette période, vous suivez  le stage pilote avion et observateur à l'Ecole de spécialisation de l’ALAT à Dax.De 1970 à 1971, première affectation à l’Ecole d’Application de l’Infanterie (EAI) de Montpellier comme chef du peloton avion et adjoint du commandant d'escadrille ALAT. Durant cette période vous effectuez une mission de courte durée au Tchad à l'ambassade de France à Fort-Lamy.  De 1971 à fin 1972 vous êtes affecté au Tchad, à Fort-Lamy au sein du détachement ALAT du peloton de l’aviation légère des troupes de marine détaché du 1er régiment interarmes d'outre-mer de Dakar.
Suite aux événements de cette époque, votre épouse Renée et votre fille Hélène sont évacuées avec les autres ressortissants en franchissant le Chari. Vous continuez seul la mission.De février 1973 à 1976 vous servez au CISALAT de Essey-lès-Nancy comme officier adjoint, puis commandant de la 3e escadrille, l’unité d'instruction du régiment.
De 1976 à 1979, retour à l'EAI de Montpellier, comme adjoint du commandant de l'escadrille ALAT de l'école. Remis à la disposition du bureau TDM, vous êtes affecté de 1979 à 1981 en Guadeloupe au 41e bataillon de commandement et de service à Pointe à Pitre. Officier adjoint, vous faites également fonction de commandant en second, chef des services techniques et chargé de l'instruction de l'unité.
De 1981 à 1983 vous servez comme officier de tir au Groupement de camp de Sissonne.
De 1983 à 1986 affecté au 3e RIMa à Vannes, vous êtes le Commandant du camp de Meucon.De 1986 à 1988, nouvelle affectation au Tchad pour emploi à N'Djamena. Vous êtes le conseiller militaire technique du 4e bureau de l'armée nationale tchadienne. Pendant ce séjour, vous mettez en œuvre, avec l'aval de l'inspecteur des TDM, un projet d'action humanitaire, économique et culturel du Syndicat Intercommunal à Vocations Multiples (SIVOM ) de Vannes, au profit d'Abéché et de sa région (Est  tchadien). Avec les fonds attribués par le SIVOM, vous avez contribué à la rénovation d’une école et d’un dispensaire, la construction d’une bibliothèque et le creusement de puits. Depuis cette action s’est poursuivie avec le soutien du 3°RIMa et la création de l’association Vannes-Abéché très active aujourd’hui.De 1988 à 1989 nouvelle affectation à Montpellier à l'état-major de la 54e DMT, comme officier conseil divisionnaire et chef du bureau d'aide à la reconversion (BARC). Vous êtes à l’origine de la création de l'Association pour l’Insertion des Personnels et des Conjoints (AIPC) regroupant toutes les unités interarmées Languedoc-Roussillon.
De 1989 à 1990, dernier passage à l'EAI de Montpellier comme officier de garnison avant de prendre votre retraite.En janvier 1992,  vous faites partie de l’équipe à l’origine de la création de l’amicale des Troupes de Marine de l’Hérault (ATDM34). Vous franchissez le pas et vous en devenez le premier président. Vous vous investissez sans compter et après avoir fait valider nos statuts, vous faites connaître notre amicale dans le Département et la Région. Vous récoltez les fonds nécessaires à la réalisation de notre Drapeau. Jusqu’en 1996, vous assurez cette fonction avec dévouement et disponibilité. Plus de vingt ans après, nous vous en sommes reconnaissants. Jusqu’à votre décès vous restez membre de l’ATDM34 et vous en êtes président d’honneur.
Durant cette période vous êtes d’octobre 1991 à juillet 1993, « chargé de mission aux jeux méditerranéens » en charge de l’organisation logistique.En 1995, vous reprenez du service en changeant d’Armée au profit de la Gendarmerie. Pendant huit ans, vous êtes le conseiller « réserves » du Colonel commandant le groupement de gendarmerie départementale de l'Hérault à Montpellier. Le 20 juin 2003, vous êtes radié des réserves pour cause de limite d'âge.
Une délégation du bureau « réserves » du Groupement de Gendarmerie de l’Hérault et également de la Compagnie de Lunel est présente pour vous rendre hommage.Vous continuez à vous investir avec, depuis novembre 1994 et pendant une dizaine d’années, votre participation à l'organisation logistique de certains grands évènements à Montpellier.En 2009, votre épouse Renée décède. Depuis quelques années vos soucis de santé ne vous permettent plus d’être aussi présent.Aujourd’hui dans cette église Saint Sixte de Pérols, je veux vous témoigner notre reconnaissance et rendre hommage au soldat que vous avez été. Votre carrière s’est déroulée en métropole, aux Antilles et en Afrique. Vous avez été un formateur, un spécialiste de l’aéronautique puis de la logistique et enfin un conseiller. Vous avez également été un initiateur avec Vannes-Abéché, le bureau reconversion de Montpellier puis l’ATDM34.
Vous êtes Chevalier de l’Ordre national du Mérite et titulaire de la médaille outre-mer avec agrafe Tchad.
Votre action à la tête de l’ATDM34, vous a valu l’attribution du mérite Colonial par le Président de la Fédération Nationale des Troupes de Marine.Jean, vous avez fait honneur à notre Pays à notre Armée et aux Troupes de Marine.
Nous nous inclinons devant vous et nous ne vous oublierons pas.Devant votre famille, vos amis et vos camarades nous vous disons « A Dieu ».Le mercredi 27 février 2015 à Pérols.


Lieutenant-colonel (er) Christian GUEGAN
Président de l’ATDM34

Eloge funèbre d’Ernestine BANON (1918-2014)

Veuve de l'adjudant chef Banon

Banon Ernestine

 

2014.12.19 drapeau Ernestine Banon 

Nous sommes ici aujourd'hui pour accompagner Ernestine BANON vers sa dernière demeure.

Elle est née le 9 novembre 1918 à Madagascar et en souvenir de l'Armistice signé deux jours après, ses parents lui ont donné VICTOIRE comme deuxième prénom.

Le 21 septembre 1940 elle se marie à Tananarive avec notre camarade Jean BANON, Sous-officier de l'artillerie de Marine, où naît leur premier enfant André. Après un court séjour à Margon de 1945 à 1946, elle rejoint Jean en Indochine en aout 1946 où naissent Lydie et Gilberte.

Engagée dans l'armée de Terre en 1949, elle sert dans l'intendance du Corps Expéditionnaire Français en Extrême Orient (CEFEO). Elle sera décorée en 1952 de la médaille d'Outre-mer avec agrafe Extrême-Orient. Elle est démobilisée en septembre 1953 et revient à Margon ou son mari la rejoint en 1955.

En 1956 né leur dernier enfant Françis, ancien TDM lui aussi. Ernestine et Jean vivront désormais dans ce village où Jean décède en 2001.

Depuis 2013, entourée des siens, elle luttait de toutes ses forces contre la maladie qui a fini par l'emporter ce 17 décembre 2014.

Membre de l'ATDM34 dont elle était la doyenne, ses 34 années passées Outre-mer faisaient d'elle une véritable Coloniale. Elle est partie rejoindre Jean et désormais ils reposeront en paix dans leur village de Margon.

Que sa famille sache qu'elle restera toujours dans nos cœurs et notre esprit et qu'ils acceptent nos sincères amitiés.

Yvan NICAISE 

lauzat pierre

Mon cher et vieil ami Pierre,
En te perdant Pierre, j’ai perdu un ami, mais aussi et surtout un exemple de Patriote engagé et dynamique.
A Philippeville, cité bien française, où nous sommes nés tous les deux à quelques années d’intervalle, ton patriotisme était bien connu ; et tu l’as matérialisé dans ta vie professionnelle, en bâtissant de tas de routes et de constructions, pour perpétuer l’œuvre française dans notre beau pays. Et cela dans toute l’Algérie, depuis l’agrandissement militaire de l’aérodrome de Boufarik , jusqu’aux routes sahariennes Ghardaïa- Ouargla, ou dans l’Algérois celles de Diar el Saada et de Diar e! Mançoul.
Ce rayonnement de la France , tu l’as poursuivi Outre-mer, au Nigéria ou en Arabie Saoudite , pour l’Autoroute Medina-Ryad pour ne citer que cet exemple. Et tu as continué cette œuvre en Métropole. Voilà pour le bâtisseur!
La guerre ayant éclaté en Algérie, dans la région de Philippeville, tu n’as jamais hésité à proclamé ton attachement à l’Algérie Française, sans craindre les représailles éventuelles du FLN, ou les brimades 4es Autorités en place, qui ne partageaient pas toutes nos sentiments communs._
Une fois réunis à nouveau sur la belle terre de France, telle que nous l’avions imaginée, dans nos rêves de jeunesse, nous avons continué à nous battre pour notre Patrie, et là aussi tu t’es montré infatigable et toujours dynamique dans cette lutte.
Tu as alors, volontaire et enthousiaste, rejoint l’Amicale des Troupes de Marine qui symbolisait à tes yeux la poursuite du rayonnement de la France Outre Mer. Et notre amitié s’est encore renforcée.
Et voilà que tu nous quittes maintenant, toi qui aimais tant la joie de vivre!
Sache toutefois , mon cher et vieil ami Pierre que, parmi les Marsouins nous ne sommes pas près de t’oublier, et que tu resteras dans notre mémoire et la mienne en particulier, comme un exemple à suivre.
TOI QUI NOUS OBSERVES , SANS DOUTE, LA HAUT, DU COIN DU CIEL,
Sache que les tiens,  je pense en particulier à Rolande et Bruno, et tes amis des TDM garderont de toi le souvenir d’un grand patriote et d’ un ami fidèle
ADIEU PIERRE

Roger Fiorio

Dépot de la plaque funéraire

Pierre LAUZAT, ancien ingénieur des travaux publics était membre de notre association, il avait accueilli chez lui des stagiares étrangers lors des sorties organisées par l'ATDM34.

Il nous a quitté le 15 novembre 2014

 

Il avait séjourné dans les pays suivants :

  • Algérie (50/62)
  • Allemagne -Espagne  (62/65)
  • Arabie Saoudite (66/68)
  • Nigéria (75/78)
  • Libye (79)

et effectué des missions en  :

  • Californie
  • Côte d'ivoire
  • Burkina Fasso
  • Mali
  • Madagascar
  • Angola