Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

www.atdm34.net

HOMMAGE A Maurice ANDREY

Hommage à Maurice ANDREY

Lieutenant Colonel Maurice ANDREY

Décédé le 17 février 2020 dans sa 79ème année

 Mon cher Maurice,

Nous sommes venus pour te rendre un dernier hommage, saluer notre ami, notre frère d’Arme, honorer ton courage, ta loyauté, ta rigueur mais aussi pour être solidaire de ton épouse Colette qui t’a accompagné jusqu’au bout, jusqu’à ton dernier souffle, avec ferveur et dévotion, de tes enfants Patricia et Nathalie, de tes petits enfants Natacha & Vassili, sans oublier Monique, ta grande sœur, et ses enfants :Élisabeth, Marie-Joceline, Clémentine et Lætitia tous éprouvés par cette cruelle et douloureuse disparition.

Nombreux de tes amis, de tes camarades ne peuvent se joindre à nous aujourd’hui. Ils te témoignent, à leur façon, leur amitié, leur fraternité et ils t’accompagnent par leur prière et le recueillement.

Tu parlais peu de ta famille ; c’était ton refuge, ton jardin que tu protégeais et que tu chérissais ; un noyau solide, à ton image, capable de franchir les obstacles, de surmonter les épreuves en puisant dans les valeurs essentielles et fondamentales de la vie : l’engagement de soi, la détermination, le travail, le respect et l’amour de l’autre.

Originaire de Belley, dans l’Ain, tu débarques à l’aune de tes 19 ans, le 7 février 1959, à la brigade des parachutistes d'outre-mer à Bayonne pour une formation rude et exigeante de soldat et de parachutiste. Fin 1960 tu rejoins le 2ème RPIMA engagé en Tunisie ; Là, jeune sous-officier chef de groupe, tu sautes quelques mois plus tard, avec ton unité sur Bizerte et participe activement à la réduction de points stratégiques essentiels ; une citation, bien méritée te récompense.  Puis c’est le 8, le 3ème RPIMA et Arta à Djibouti où tu enchaines instruction, formation et préparation du concours des officiers. Nommé sous-lieutenant en 1970 et optant en 1981, pour la branche administrative, tu alternes les affectations entre la Guyane, la Réunion, Djibouti, la république centre africaine et la métropole. Une belle carrière que tu clôtures à la DMD de Montpellier en 1996. Avec Colette, épousée en 1966 à Alfortville, tu poses ton sac à Prades le Lez.

Mais…très vite tu es sollicité, harponné par quelques valeureux anciens, irréductibles vétérans qui te connaissent et t’apprécient, et te voilà plongé dans le chaudron de quelques associations où tu rayonnes très vite. Trésorier pendant 19 ans, commissaire aux comptes mais aussi animateur fervent, dévoué auprès de chacun, assidu aux activités tu déploies des trésors d’organisation et de professionnalisme et… si nous sommes prudents, nous limitons voire évitons le « coups de gueule » pour les quelques centimes d’écart ou les p’tits fours offerts que nous n’avons pas fait facturer… !

Maurice tu as été pour nous un formidable compagnon de route : celui qui se bat, celui qui lutte, celui qui donne, celui qui partage… Ton enthousiasme, ton dynamisme et tes impressionnantes histoires d’Outre-mer vont nous manquer. Tu es un solide exemple pour ta famille, pour tes pairs et pour tes amis.

Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier de l’Ordre National du Mérite, titulaire d’une citation à l’ordre de la division, tu fais honneur à notre Patrie, à nos Armées, à nos Anciens et à nos Jeunes.

Reposes en paix Maurice.

Paul CHASSAGNEUX

Prades le Lez le 22 février