Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

www.atdm34.net

Médaille du Cinquantenaire des Troupes Coloniales 1900–1950

medaille2 medaille1
Troupes Coloniales Troupes de Marine

 

De face : cette médaille du graveur Louis Corbier, représente une Ancre de Marine « Encablée à gauche » avec l’inscription « Cinquantenaire des Troupes Coloniales 1900–1950 »
« L’Armée d’Afrique – depuis 1830 -», (Renommée « Troupes Coloniales » depuis la Loi du 07 juillet 1900 « jusqu’aux indépendances 1956-60 »). Elles prirent l’appellation de « Troupes d’Outre-Mer » en 1958 et retrouvèrent à nouveau l’appellation « Troupes de Marine » à partir de 1961 jusqu’à nos jours.

Au dos : une Caravelle, toutes voiles dehors, avec les dates 1622–1900 (Création par Richelieu des « Troupes Coloniales) également appelées « Compagnies de la Mer »).
Autour de laquelle sont inscrites (à partir du centre-haut et dans le sens antihoraire), avec manifestement, la volonté de couvrir toutes les périodes et théâtres d’opérations des grandes batailles auxquelles ont participé les « Troupes Coloniales » à savoir :

Lützen-Bautzen (1813 : la plus ancienne inscription de bataille figurant sur les emblèmes des Troupes de Marine),

Puis : Bomarsund (1854), Sébastopol (1854-55), Puebla (1863), Soudan (1890), Sénégal (1863), Cochinchine (1858-62), Chine (1855-60), Tonkin (1884), Bazeilles (1870), Formose (1885), Dahomey (1892), Côte-d’Ivoire (1893-95), Laos (1893-95), Haut-Oubangui (1891-94), Madagascar (1895), Congo (1900), Tchad (1900), Mauritanie (1903-11), Maroc (1911-13), Borkou-Ennedi (1913), Verdun-Douaumont (1916), Cameroun (1914-16), Reims (1918), Monastir (1918), Levant (1925), Beni-Derkoul (1925), France (1939-40), Koufra (1941), Kub-Kub (1941), Bir-Hakeim (1942), El-Alamein (1942), Garigliano (1944), Ile d’Elbe (1944), Toulon (1944), Strasbourg (1944), Haute-Alsace (1944), Bade (1944), Paris (1944), et enfin, Extrême-Orient (1946-50).

Cette médaille a été remise à l’amicale des Troupes de Marine de l’Hérault par Monsieur Paul Patin. Aspirant au 3° R.I.C. à Maisons-Laffitte dans les années 1946. Demeurant à Béziers, il est :

Officier de la Légion d’Honneur, Commandeur de l’O.N.M. et des Palmes académiques, Chevalier du Mérite Social, Médaille d’Or de la Jeunesse et des sports, Officier de l’Ordre National du Burkina-Faso, et Titulaire du mérite Colonial à titre exceptionnel (26/09/2009) médaille dont il est d’ailleurs l’initiateur.

Aujourd’hui, se déplaçant difficilement, il ne participe plus aux activités de l’amicale et se contente des « trop peu nombreuses » visites que nous pouvons lui faire, mais nous accorde toujours, avec son épouse, un accueil particulièrement chaleureux.

Cette médaille, outre son côté affectif, a l’avantage de retracer le « parcours historique » des Troupes Coloniales à travers les âges. Les historiens apprécieront !

Georges Bartoli.

•    Avec la bienveillante contribution de Monsieur Paul Villatoux, Docteur en Histoire.