Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

www.atdm34.net

Lieutenant-colonel (er) Jules René Vibert

lcl_Vibert_1
lcl_Vibert_2 lcl_Vibert_3
Naissance : 1914
Décès : 23 novembre 2008 à Mauguio (34130), FRANCE
DOYEN ATDM 34

HOMMAGE AU LCL Jules René VIBERT

(25 novembre 2008)

Mon Colonel,

L'Amicale des Anciens d'Outre Mer et des Anciens combattants des Troupes de Marine de l'Hérault veulent aujourd'hui rendre hommage à l'homme et au soldat que vous avez été.
J'ai eu la chance et le plaisir de vous connaitre il y a un an lors d'une visite à Mauguio quelques jours avant noël. Vous m'avez dévoilé les souvenirs d'une longue carrière coloniale et m'avez fait partager votre attachement à notre Arme et à nos traditions.
Né le 04 septembre 1914, vous étiez notre doyen. Vous avez connu la guerre avec ses atrocités et ses horreurs mais vous êtes resté fidèle à votre engagement militaire. En intégrant notre Amicale en 2002 vous avez adhéré et souscris à sa devise : " fière de son passé, ouverte sur l'avenir ".
Passionné de lecture et d'écriture, travailleur et dévoué vous vous êtes attaché à transmettre votre savoir et votre expérience à vos proches mais aussi à tous ceux que vous croisiez. Votre porte est toujours restée ouverte et vous n'avez jamais ménagé votre peine pour aider les autres.
Vous avez participé à la campagne de France durant la deuxième guerre mondiale et avez été volontaire pour l'Indochine en 1946. Votre longue carrière militaire, 41 ans de service, vous a fait parcourir le monde : l'Afrique du nord, le Pacifique, Madagascar, le Cameroun, le Bénin et Djibouti en ont été les principales escales.
Chevalier de la Légion d'Honneur, Officier de l'Ordre National du Mérite et titulaire de la Croix de guerre 39/45 avec trois citations vous êtes aussi chevalier de l'Etoile noire du Bénin.

Nous saluons aujourd'hui notre Ancien : le Lieutenant-colonel Jules René VIBERT. Nous prions sa famille et ses amis d'agréer nos respectueuses condoléances et l'assurance de notre profonde sympathie.

Colonel (er) José Desmergers

Notre ami José Desmergers nous a quitté le  26 Mai 2011.

Eloge funèbre de José Desmergers du général Serpol (promotion général Laperrine) cliquer ici

En l’église ND de la Paix de Montpellier

Le 30 mai 2011.

 

Adieu ami José

Col_DESMERGERS_Jose
Nous étions une trentaine de l'ATDM34 à être présents ce matin du 30 mai 2011 pour dire un dernier au revoir à notre vice-président et ami le Colonel José Desmergers.

Le 21 RIMa, prestigieuse unité, qu'il avait eu l'honneur de commander, était présent pour honorer l'un de ses anciens chef de corps.

Le colonel Nicolas JOVANOVIC, chef de corps actuel, était présent avec un piquet d'honneur et une délégation de l'ANA 21 menée par J. Bourreau, son président.

Ils marquent, par leur présence, ce lien indéchirable et invisible qui unit et unira toujours ceux qui ont servi sous l'Ancre et ceux qui la servent aujourd'hui.

PH_CC_21RIMa

Sa grande famille avec ses trois fils, ses sept petits enfants étaient tous au coté de Claude son épouse, si courageuse.

Après l'hommage du Général Serpol, délégué régional de sa promotion "Général Laperrine" et de ses amis de l'ANOCR,  chacun de ses enfants, avec une très grande dignité, mais non sans émotion, a rappelé sa fierté d'être le fils de José, "le marsouin", le « Petit Prince ». La très belle chorale de « Notre Dame de la paix » a fait vibrer, par son dynamisme, les cantiques et les chants, l’église emplie de fidèles.  José n’a pu que les entendre et être heureux de cette communion.

Ses amis, marsouins et bigors,  marcheurs de l'ANOCR, fidèles paroissiens… étaient venus nombreux, attristés par ce départ soudain, brutal, sans préavis. Des interrogations, des regrets… marquaient les visages.

Sortie_jose hommage_drapeau_jose

L'hymne de l'infanterie de Marine a donné le signal de ton départ vers les terres d'Auvergne et je ne citerai que ce petit mot si joliment et si tristement dit par une amie : "Maintenant que José est parti qui nous fera des compliments à nous les femmes."

Adieu José

José repas de noël 2011

VR

Quelques autre  photos souvenirs de l'ATDM34 et de l'ANOCR : Cliquer ici

Lieutenant Stéphane FRACHET

Décès du Lieutenant Stéphane FRACHET le 2 mars 2012

ltn_frachet_stephane

Italie (43/44)
France (44/45)
Allemagne (45/46)
Indochine (47/55
Algérie (57/62))

Décorations
OFFLH, MM, Croix de guerre avec 13 citations pour des Faits d’Armes pendant les Campagnes d’Italie, d’Indochine et d’Algérie.
Croix de la Vaillance

Eloge funèbre du Lieutenant Stéphane FRACHET par le Colonel Chassagneux président de l'ATDM34  :

1941 : Stéphane FRACHET a 17 ans, il s'engage et rejoint l'Afrique du nord et continue sur Dakar. Il  participe dès 1944 à la Campagne d'Italie, à la Campagne de France et franchit la frontière germano-autrichienne où il est blessé.

En 1948, c'est l'Indochine pour 7 ans ! Sergent, commando parachutiste, il participe à de très nombreuses opérations en tant que commandant d'une Unité composée uniquement de Vietnamiens. Il est le seul Européen parmi les HOA-HAO. Son engagement personnel est fort. Il est l'exemple, celui que l'on veut suivre : Sa devise : Honneur et Patrie !

En 1956, c'est l'Algérie, Adjudant, chef d'un commando à dominante musulmans, il doit  lutter mais aussi convaincre,  même face à quelques Frères d'Armes d'hier qui sont passés dans l'autre camp. Il a toujours respecté les codes et fait preuve d'une grande loyauté mais manifeste une détermination sans faille et parviens ainsi à rallier, dès 1957, SI CHERIF avec ses 160 hommes, son ancien camarade d'Indochine, devenu Chef d'une bande rebelle.

Médaillé Militaire à 23 ans pour services exceptionnels de guerre en Extrême Orient, Chevalier de la Légion d'Honneur en 1958 , officier de la Légion d'Honneur en 2009, titulaire de la Croix de guerre; il cumule 11 citations pour faits d'Arme lors des Campagnes d'Italie, d'Indochine et d'Algérie.

Lieutenant Stéphane FRACHET, vous avez servi sous les ordres de Chefs prestigieux : De Lattre, Leclerc, Massu, Bigeard, Jean Pierre, de Saint Marc… pour ne citer qu'eux. Tous ont apprécié en vous l'Homme d'action, l'Homme de conviction, l'Homme d'Honneur !

Vous avez participé activement à la libération de la France et l'avez servi avec honneur en tout temps et en tous lieux. Nous garderons et transmettrons votre mémoire. A Dieu.

Eloge funèbre : Jacques GOUJAT

Éloge prononcé, le 26 octobre 2011 en l'église Saint Paul de Puisserguier,

Sgt_GOUJAT_Jacques

Jacques, tu étais le Délégué de l'Amicale des Troupes de Marine de l'Hérault pour le secteur de Béziers.

Tes principales qualités auront été le dévouement et le sens aigu du bénévolat au profit du monde Associatif, que ce soit au sein de notre Association, celle des Retraités Militaires à Béziers ou celle que tu affectionnais particulièrement des « Télégraphistes Coloniaux » d'Agen, Ce Corps si particulier dont tu étais originaire.

Ta carrière Militaire t'a conduit :

En Afrique Equatoriale Française en 1953 (au Gabon et au Cameroun)
Puis en Afrique Occidentale Française (de 1955 à 1957) au Sénégal, en Mauritanie, au Dahomey (l'actuel Bénin) et au Soudan. Puis, en Algérie (de 1959 à 1961). enfin, à nouveau au Sénégal en 1963 sans compter tes années de service en métropole et outre-Rhin .
Quittant en 1968 le Service Actif comme Sous-officier après 15 années d'activités, tes états de service étaient reconnus par un certain nombre de décorations que tu arborais avec une légitime fierté :
La médaille du Combattant volontaire, la Croix du Combattant, la Commémorative d'Algérie et la médaille de la reconnaissance de la Nation au titre des opérations en Afrique du Nord.

Tu entamais alors une seconde carrière, dans le civil cette fois-ci.

Arrivé à la retraite, tu participais activement à l'organisation du Congrès National des Troupes de Marine à Agen, chacun se souvient également de l'Assemblée Générale de notre Association que tu avais organisé avec la collaboration de Xavier et Jacques Olivier en 2002 à Béziers et j'en passe. Ton implication sans faille à la cause des Anciens combattants, te vaudra d'être distingué une fois encore et de recevoir la médaille associative du Mérite Colonial.

Toutes nos pensées se portent maintenant vers ton épouse Geneviève, ta famille : Tes 4 enfants, tes 4 petits enfants et ton arrière petit-fils (dont tu n'auras malheureusement pas eu trop le temps de profiter) !

Cette famille qui a été souvent liée à certains d'entre nous qui ont été les témoins d'événements heureux dont le mariage de Nicolas et Valérie dans le village voisin de Quarante, ou qui ont partagé les compétences de Xavier lorsque notre association en était à ses balbutiements en Informatique avec toi Jacques Olivier si présent ces derniers jours, et ta fille Laurence que nous connaissions un peu moins puisqu'elle habite en Bretagne.

Rien n'est pire que l'oubli, nous ne t'oublierons pas Jacques, repose en paix.

Lieutenant-colonel (ER) Georges Bartoli

Adjudant -chef (er) Marcel Marguier

Marguier_Marcel
Naissance : 1927 à Fertans (25330), FRANCE
Décès : novembre 2010
Séjours ou Campagne
Guerre 39/45Indochine
Tunisie
Niger
Algérie
Décorations
OFF/LH-MM
TOE-VM (Citations Armée :2 - CA :1 - DIV: 4 - BON: 3)

Adjudant-chef des TDM en retraite, je suis un ami de Marcel Marguier dont les obsèques ont eu lieu ce jour,vendredi 26 novembre.Nous étions ensemble en Indochine en 1952, dans le même secteur.Nous nous sommes retrouvé il y a plus de 20 ans et revu il y a quelques années lors du congrés des Anciens Enfants de Troupe qui avait eu lieu à Montpellier. Il avait tenu à ce que je demeure chez lui pendant les 3 jours du congrés. Marcel était un homme exceptionnel,nous le savons tous. J'espère que notre journal"L'Ancre d'Or"lui réservera un article élogieux.

Il n'a pas voulu que votre association soit prévenue de son décés, il voulait des obsèques en toute simplicité, simples et modestes comme il l'a toujours été.

Je n'ai pas assisté à la cérémonie pour cause de santé, je m'en suis excusé auprés de son épouse Suzanne qui me tenait au courant chaque jour de l'évolution de l'état de santé de son mari.

Vous perdez en Marcel Marguier un camarade de valeur et moi un grand ami.

Je vous présente ma plus vive sympathie.

Claude Pierré

Adjudant Chef Marcel MARGUIER

Le 22 novembre 2010 à l'âge de 83 ans

Originaire du Doubs Marcel passe son enfance parmi les siens à Ornans, petit village franc-comtois, berceau de sa famille et de celle du peintre Gustave Courbet. Dès 15 ans il « s'engage » auprès des résistants, participe au harcèlement de l'occupant et souscrit un contrat pour la durée de la guerre à la 9ème DIC

Prisonnier, déporté, évadé, repris puis libéré il est déclaré mort en 1944. A 17 ans, il participe à la prise de Berlin, à cheval, avec l'armée de Staline.

Il rejoint en 1946 le 6ème RIC en Indochine pour 7 années de guerre dans des conditions dantesques qui le conduiront de la frontière de Chine à Hanoï. Il restera très proche de ce pays et de ses habitants.

Il termine sa carrière militaire en 1961 après avoir servi en Tunisie, au Niger et en Algérie.

A 34 ans Marcel s'exile dans le commerce de proximité mais restera très proche de la nature, des siens et des Vietnamiens.

En 1977, avec son épouse Suzanne, il s'engage avec l'Association HADONG, dont il est le cofondateur, dans la prise en charge des jeunes réfugiés. Efficacité, rigueur, générosité et amour seront leur leitmotiv.

Chevalier de la Légion d'Honneur à 24 ans « au feu », 6 fois blessé, Marcel MARGUIER est Officier de la Légion d'Honneur, Médaillé militaire, titulaire de la croix de guerre 39/45 avec 2 palmes, 1 citation à l'ordre du corps d'armée, 3 citation à l'ordre de la division et 1 citation à l'ordre de la brigade, titulaire de la croix de guerre opérations extérieures avec 1 citation à l'ordre du corps d'armée, 1 citation à l'ordre de la division et 1 citation à l'ordre de la brigade.

 

Baptême de la promotion Adjudant-chef Marcel Marguier

Crédit photo JC.T@ENSOA/Défense
Baptême de la promotion Adjudant-chef Marcel Marguier