www.atdm34.net

Colonel (er) Hubert Foucher

col_foucher_hubert
Naissance : 1923 à Sète (34200), FRANCE
Décès : 20 mars 2001

Notes : Carrière du Colonel Hubert, Adrien, Marie FOUCHER

Né le 18 juin 1923 à SETE (Hérault) Colonel honoraire Infanterie de marine Parachutiste

Admis au Prytanée militaire de la FLECHE (Sarthe) replié à VALENCE (Drôme), du 1er octobre 1941 au 14 juillet 1943, il est ensuite incorporé aux chantiers de jeunesse du 15 juillet 1943 au 28 février 1944.

Pendant cette période, le groupement auquel il appartient est transféré sur la base aérienne du PUJAUT (chasse, bombardiers légers). Il profite de cette circonstance pour fournir des renseignements à l'O.R.A., secteur d'Aix-en-Provence, placé sousles ordres du Colonel Albert FOUCHER, son père.
Il déserte des chantiers de Jeunesse en février 1944 et, volontaire pour servir dans l'Armée Secrète, il est enrôlé dans les F.F.I. de l' ARDECHE, groupement du Commandant de SAINT-OPPORTUNE, Compagnie DUCRES, où il est cité à l'ordre du régiment.
Il est admis élève officier à St. CYR COETQUIDAN (promotion ROMESTRASBOURG) du 3 juillet 1945 au 1er avril 1946. Il est ensuite officier élève à l'Ecole d'application de l'Infanterie d'AUVOURS du 1er avril 1946 au 1er avril 1947.
Il effectue un premier séjour en Indochine au 2ème BCCP (Bataillon colonial de commandos parachutistes) du 15 novembre 1947 au 12 décembre 1949 au cours duquel il est quatre fois cité.
A son retour en métropole, il est désigné pour assurer les fonctions d'instructeur, chef de section à STCYR COETQUIDAN, du 9 mars 1950 au 1er août 1951.
Il séjourne de nouveau en Indochine, au 3ème BCCP, puis à l'Etat-major aéroporté du Général GILLES, du 28 janvier 1952 au 10 février 1954. Il est blessé au cours du séjour et obtient trois citations françaises et deux citations vietnamiennes.
En ALGERIE pour le maintien de l'ordre du 3 novembre 1954 au 4 janvier 1955.
Il prend ensuite le commandement de l'Ecole commandos de la 1ère demiebrigade des commandos coloniaux parachutistes du 4 janvier 1955 au 8 août 1956.
Il effectue un séjour en A.E.F. du 9 octobre 1956 au 24 avril 1959.
En opération en ALGERIE du 22 septembre 1959 au 21 juillet 1962 avec le 3ème RPIMa, il est quatre fois cité. Il rejoint ensuite CARCASSONNE avec son régiment où il reste affecté j'usqu' au 1er septembre 1965.
Il est admis à l'Ecole de guerre allemande (Führungsakademie der Bundeswehr) du 1er octobre 1965 au 1er octobre 1967.
Il est ensuite muté à l'Etat Major des Armées, division renseignements, du 1er octobre 1967 au 10 août 1970 et il est promu commandeur dans l'ordre national de la Légion d'Honneur le Il juillet 1969.

Chef de corps du 2ème RPIMa à MADAGASCAR du 22 août 1970 au 22 août 1972 il effectue pendant ce séjour des opérations de maintien de l'ordre à la Réunion et à Madagascar.

En service à l'Etat-major du 2ème C.A. et des EEA. du 1er octobre 1972 au 18 août 1975 à BADEN BADEN, il est promu Colonelle 1erjuillet 1973.
Délégué militaire à TARBES à compter du 18 août 1975 (poste aéroporté où sont en garnison le 1 er Régiment de Hussards parachutistes et le 35ème Régiment d'artillerie légère aéroportée) il est placé, sur sa demande, en position de retraite le 27 juin 1976.
Il se retire à SETE, 10 rue Voltaire, dans sa maison familiale.

A l'issue de sa carrière active, le Colonel FOUCHER a notamment:

  •  assuré la présidence du comité de SETE du Souvenir Français de 1980 à 1990 où son activité (rénovation totale des carrés militaires comptant plus de 300 tombes, regroupement des tombes des 75 officiers, sous-officiers et soldats allemands de 1914-1918 dans un carré voisin de celui des Français, décuplement du produit des quêtes) lui a permis de recevoir la plus haute distinction du Souvenir Français, la médaille de Vermeil avec bélière laurée et d'être nommé Président d'Honneur de ce comité par le président national.
  •  exercé la présidence du comité de jumelage SETE-NEUBURG de 1986 à 1992 et notamment développé les échanges scolaires, culturels et sportifs entre les deux villes.
  • créé et présidé depuis 1994 l'Union des décorés de la légion d' Honneur au risque de leur vie qui compte aujourd'hui 196 membres adhérents et 25 membres associés dont 14 officiers généraux, les plus importants résistants du département, 1 ambassadeur, des simples soldats et de nombreux officiers et sous-officiers. L'Union a beaucoup fait pour maintenir le prestige de la Légion d'Honneur et sa devise "Honneur et Patrie". Son bulletin est largement diffusé mais elle n'est pas reconnue par la Société d'Entraide de la Légion d'Honneur et la Grande Chancellerie.
  • fondé avec le général NICOT (décédé) et Monsieur LAURENT, le comité d'entente des associations d'Anciens Combattants de l'Hérault qui regroupe aujourd'hui plus de 50 associations et a pris le pas sur l'U.F.A.C. dans le département.

Allocution prononcée le 22 mars 2001 (version PDF)

Hommage au Colonel Foucher paru en juin 2001 (version PDF)